Actualités

Avant d’accorder un prêt immobilier, les banques calculent le taux d'endettement et le reste à vivre en prenant en compte les revenus et toutes les charges. Si le salaire baisse, pour un même montant emprunté, le taux d’endettement augmente mécaniquement. Certains risques de passer la barre des fameux 33 % d’endettement qu’il ne faut pas dépasser. D'où la crainte des professionnels, que l’impôt à la source réduise la capacité d’endettement des ménages et donc leur pouvoir d’achat immobilier. De même, cela va compliquer les renégociations de crédit.
Pour un couple qui a des revenus de 6 000 euros avant impôt sa capacité d’emprunt devrait diminuer d’environ 50 000 euros pour un crédit sur 25 ans à 1,7 %. Certaines banques prennent déjà en compte les impôts supportés par le ménage emprunteur dans le calcul du taux d'endettement. La pratique devrait donc être généralisée.